Citation de Georges Clémenceau

photo-george-clemenceau

Sommaire de l'article

“Il faut d’abord savoir ce que l’on veut, il faut ensuite avoir le courage de le dire, il faut enfin l’énergie de le faire”

George Clemenceau

Si je vous parle aujourd’hui de cette citation c’est qu’elle est complètement adaptée à votre désir! Il y a le commencement qui est la sortie du deuil, puis la partie centrale qui sera le courage à avoir pour me remettre en mouvement et pour terminer avec la fin qui sera mes engagements à avancer.

1 – Biographie

Connaissez-vous Georges Clémenceau ?

Né dans une famille bourgeoise de Vendée en septembre 1841.

Médecin de père en fils, il exercera lui aussi durant près de 20 ans pourtant nous retiendrons surtout de lui l’homme politique français qu’il a été.

 En effet, il a occupé au sein de la république des postes tel que celui de : 

  • Maire du 18eme arrondissement de Paris
  • Président du conseil à 2 reprises de 1906 à 1909 puis de 1917 à 1920
  • Député en 1871, 
  • Sénateur du var en 1902, 
  • Ministre de l’intérieur en 1906

Il portera plusieurs surnoms durant ses années politiques comme celui du “tombeur de ministères” ou encore celui du “tigre”. C’est en 1920, à l’issue de son échec lors de sa candidature à la présidence de la République qu’il se retira de la vie politique  Sa fin de vie fut consacré à l’écriture avec Démosthène en 1925, Au soir de la pensée en 1926, Claude Monet et les Nymphéas en 1928. Il décédera en novembre 1929 à Paris.

Pour trouver une mine d’autres informations très précises suivez ce lien qui vous mènera tout droit sur le site du musée qui lui est dédié.

2 – Discussion autour de la citation de Georges Clémenceau

Ce que nous dit “Le Tigre” à travers cette citation, pour avancer et sortir de son chemin de souffrance, il faut avoir le courage de savoir ce que l’on veut ! Alors, que voulez-vous ? Entre le passé du défunt, le présent de l’acceptation de la perte et le futur de la renaissance ? Il conviendra de savoir ce que l’on veut pour pouvoir engager des démarches qui nous amènerons vers ce nouveau but. Vous savez que le passé ne peut pas se changer, c’est malheureusement une donnée figée dans le temps. C’est gravé et on ne peut plus rien y faire. 

Aussi, comment voulez-vous conjuguer votre avenir ? Passé, présent ou futur ? 

  • Le passé c’est ce que nous ne pourrons plus avoir, en l’occurrence ici, la personne qui vous était chère, avec qui vous aviez tissé des liens particuliers, des liens qui n’étaient qu’à vous et elle, des liens forts et puissants, des liens uniques.
  • Le présent c’est accepter, et quelque part on pourrait dire digérer. Accepter qu’il ne reviendra plus, accepter le manque, accepter la perte, accepter une vie différente.
  • Le futur c’est se remettre en marche avec ce présent et se donner la possibilité d’avoir de nouveaux attachements.

Si vous êtes là, à me lire, c’est qu’un pas à déjà été franchi et je vous en félicite! Aujourd’hui vous savez ce que vous ne voulez plus. Vous savez que vous souhaitez vous remettre en marche et vous le dites en étant ici. Alors avançons ensemble sur ce fabuleux chemin de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *